La fugue enchantée

d'Acrobate et compagnie

Album jeunesse - textes Elodie Derdaele -  illustrations Frédérique Rich - conception graphique Pierre Rich



 

Aidé de ses nouveaux amis, Acrobate, une sculpture tout juste installée au musée des 1001 racines de Michel l’enchanteur, part à la découverte de ses origines. Or, les belles forêts vosgiennes réservent bien des surprises… La magie et l’amitié triompheront-elles de l’adversité ? Acrobate parviendra-t-il à trouver sa place parmi les autres œuvres de son créateur ?

 

L'album est disponible dans différents points de vente :

  • au musée des 1001 racines (23, route de Lansauchamp à Cornimont)
  • à la maison de la presse de La Bresse (Place du Champtel)
  • à la maison de la presse de Cornimont (rue de la 3e DIA)
  • au bureau de tabac Eglantys de Cornimont (avenue de la gare)
  • au Point Carré à Saulxures (rue Raymond Poincaré)

 

 

les compagnons d'Acrobate

Popâh, le sotré est un lutin des Vosges, doté de pouvoirs magiques. Toujours serviable, il est le sage et le meneur de la bande. C'est à lui que revient de guider Acrobate dans sa quête.

Lune éclaire le chemin de la petite troupe. Elle est inséparable de son amie, Régina (car Lune ne va jamais sans l'autre). Elle est vaniteuse ; mais c'est surtout une grande sensible.

Régina, la reine de la nuit, aime chanter. Mais elle chante trop et mal. En vérité, seule Lune apprécie son art. Cependant les autres membres de l'équipe ne lui en gardent pas  rigueur et lui restent très attachés.

Maître Renard, répond au doux prénom d'Hannibal. Comme dans la fable de Jean de La Fontaine, il est éloquent, aime le fromage et surtout le munster (c'est un munsterophile).

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jean, le lapin chasseur est un impulsif ; il craint toujours de finir au fond d'une casserole. C'est un adepte de la légitime défense, prompt à dégainer à la moindre occasion. Ce grand naïf sait cependant se montrer protecteur.


connaître le massif des Vosges

Le lac de Lispach est situé à La Bresse, dans la vallée du Chajoux. Ce lieu magnifique comprend une tourbière. Fragile, il est classé espace naturel sensible.

 

Le tour de lac est accessible aux promeneurs ; mais attention à bien respecter le site. A l'automne, Lispach se pare de multiples couleurs, c'est pourquoi on le surnomme le petit Canada.

La Vosgienne est la star des prairies vosgiennes. Cette petite vache à la robe noir et blanc a failli cependant disparaître de nos montagnes. Heureusement grâce à des passionnés, l'espèce a pu être préservée. C'est à partir du lait de cette petite vache de caractère que les fermiers confectionnent de bons fromages, et en particulier le munster dont est si friand Hannibal. Crédit photo : P. Rich

Le munster est le fromage le plus en vue et aussi le plus odorant du massif. Certains le préfèrent "ferme" d'autres, au contraire, "bien fait", c'est-à-dire plus doré et surtout plus "parfumé" et attendent des semaines avant de le déguster. En un sens (olfactif), il est le concurrent direct du maroilles, venu du Nord. Peu le savent, mais le fromage de la fable de La Fontaine est en réalité un munster. Malheureusement le mot ne rimant pas avec "ramage", l'auteur a opté pour "fromage". Avouons que si la musicalité du "Corbeau et du Renard" gagne ; il n'en a va pas autant de la précision. C'est donc une chance que notre conte rétablisse cette vérité historique.

Les brimbelles sont les myrtilles sauvages. Ce sont de toutes petites baies de couleur sombre. Elles se cueillent en été dans la montagne. Attention à ne pas les confondre avec les bleuets qui, eux, sont plus gros et sont produits en culture. La tarte aux brimbelles est souvent proposée en dessert dans les fermes auberges, à l'occasion d'un repas marcaire. Il est facile de reconnaître un amateur de brimbelles, sa langue vire au bleu après dégustation ! Crédit photo : P. Rich




Commentaires: 3
  • #3

    ENNESSER Danielle (mercredi, 20 octobre 2021)

    Une pépite hélas peu connue. Dommage car ce sont
    de véritables oeuvres d'art. J'ai moi aussi ADORÉ.

  • #2

    Alain MARTIN (dimanche, 21 avril 2019 18:53)

    J'ai eu l'occasion de visiter le musée à son emplacement initial et j'ai aussi eu le plaisir de pouvoir discuter avec Monsieur Michel Maurice qui était un artiste et qui avait une belle vision des choses.
    Nous avons adoré !

  • #1

    Brume (samedi, 25 août 2018 18:07)

    Formidable ! un musée qui est un voyage dans l'imaginaire et la poésie. Dommage qu'il soit peu connu et si mal indiqué sur la route notamment. Il mérite une place importante dans l'attrait touristique de cette jolie région vosgienne. Bravo, j'espère que nous allons pouvoir venir admirer encore longtemps ces merveilles.



1001racines.fr